Que recherchez-vous ?

Entrez votre recherche, Walt s’occupe du reste.

Jeune diplômé(e), comment décrocher votre premier emploi en 2021 ?

Tous les articles
La flemme de tout lire ? Voici ce qu’il faut retenir :
  • Décrocher un premier emploi en 2021, mission impossible pour les jeunes diplômé(e)s ? Que nenni ! Malgré la crise, du boulot, il y en a.
  • Seulement, n’est pas un(e) bon(ne) candidat(e) qui veut : pour vous démarquer et convaincre les recruteurs, il faut respecter certaines règles-clés. Délimiter son projet pro, anticiper les candidatures, maîtriser l’elevator pitch...
 
Envie de connaître les 8 astuces pour passer de “jeune diplômé(e)” à “jeune employé(e)” ? C’est par ici 👇

 

Depuis quelques mois, votre vie ressemble à un mauvais remake de La Belle au bois dormant.
 
La preuve : vous attendez qu’un recruteur charmant vole à votre secours... Mais au lieu de ça, vous êtes coincé(e) dans votre chambre-donjon à essuyer des refus de candidature.
 
jeunes diplomes
 
Pourtant, ce n’est pas faute d’avoir essayé. CV personnalisé, candidatures spontanées, mails de relance... Le ou la jeune diplômé(e) que vous êtes n’a pas chômé (lol).
 
Mais rien n’y fait : aucun recruteur ne mord à l’hameçon. La faute au Maléfique Covid-19 ?
 
Qu’à cela ne tienne ! Pandémie ou pas, hors de question de vous endormir sur vos lauriers pendant 100 ans. Pour vous aider, voici 8 astuces (testées et approuvées) pour bien postuler, vous démarquer et enfin décrocher votre premier emploi 👇 
 

#1 Définissez bien votre projet pro en amont

 Erreur de jeune diplômé(e) n°1 : postuler à tout et n’importe quoi. 

Ben oui, quel intérêt d’envoyer des candidatures à l’aveugle, si vous n’êtes même pas un chouia intéressé(e) par les missions proposées ? 

jeune diplome

 

Votre recherche d’emploi, c’est comme pour tout dans la vie : il faut faire des choix qui correspondent à votre profil et vos objectifs, toujours ! Sinon quoi, vous risquerez de passer pour une personne hasardeuse qui ne sait pas ce qu’elle veut. Et ça, les recruteurs n’apprécient pas trop... 

Alors avant de postuler, prenez bien le temps de définir votre projet professionnel. Voilà trois questions qui devraient vous aider à y parvenir : 

  • Quelles compétences voulez-vous développer ?

  • Dans quel environnement, quel domaine souhaitez-vous faire carrière ?

  • Où vous voyez-vous dans 5 ans ou 10 ans, et quels moyens devez-vous mettre en place pour atteindre ce but ?

Vous verrez : même si cette technique ne vous garantira pas de trouver le job parfait en 5 minutes, avoir vos objectifs en tête vous permettra de bien cadrer votre projet... et donc d’élaborer une recherche d’emploi beaucoup plus efficace

#2 Chouchoutez votre CV de jeune diplômé(e)

 

Ça y est : maintenant que vous savez exactement dans quoi vous voulez taffer, il est temps de créer votre fameux curriculum vitae. Mais pas n’importe comment : pour être efficace, votre CV doit être agréable à lire... et taper dans l’œil des recruteurs

La preuve en statistiques : pour un seul et même poste, une entreprise reçoit en moyenne 400 CV (daaaaamn). D’où l’importance de soigner et personnaliser le vôtre en ajoutant : 

  • Des mots-clés bien mis en évidence, en rapport avec le poste que vous convoitez

  • Des bullet points pour présenter vos missions de manière fluide et lisible

  • Vos soft skills, pour faire ressortir votre personnalité et vous démarquer : par exemple, sur mon CV, j’aime mettre en avant mon intelligence émotionnelle et mon empathie à l’égard des jeunes 😊

 Et vous, c’est quoi votre petit truc en plus ? 

Psst... N’oubliez pas de chouchouter votre profil LinkedIn !

Ouais, je sais, c’est un peu un réseau social de gens qui parlent franglais pour "disrupter" le monde du travail et gnia gnia gnia. Mais LinkedIn, c’est aussi et surtout LA plateforme pour vous faire repérer... Et qui sait, décrocher votre premier emploi dès aujourd’hui ?

Alors avant de postuler, pensez à ajouter à votre profil LinkedIn :

  • Un intitulé accrocheur

  • Une description percutante

  • Une photo de profil et une bannière engageantes

  • Vos compétences et expériences professionnelles

  • Des publications régulières, pour être mieux référencé(e)

Et bien sûr, n’oubliez pas d’ajouter et contacter des personnes qui travaillent dans votre domaine. Le réseautage, il n’y a que ça de vrai !

 

#3 Jetez un œil aux secteurs qui recrutent

 

Tout est dans le titre, les ami(e)s. Pour mettre toutes les chances de votre côté, pensez à vous renseigner sur les secteurs qui recrutent malgré la crise

Comme je suis super sympa, j’ai fait les recherches pour vous : 

  • Audit, conseil et expertise

  • Banque et assurance

  • Digital

  • Énergies vertes

  • Immobilier

  • Logistique

  • Santé, biomédical et industrie pharmaceutique

  • Sans oublier le BTP (bâtiment et travaux publics) qui recrute plein d’ingénieur(e)s et technicien(ne)s

jeune diplome

 

#4 Anticipez vos candidatures

 

Un sage monsieur a dit un jour : "être à l’heure, c’est déjà être en retard". Il en va de même pour votre recherche d’emploi ! 

Eh oui, mes kikis : pour décrocher un entretien, n’attendez pas de postuler à la dernière minute. De 1, parce que vous aurez plus de chance d’être le ou la premier(ière) à postuler. Et de 2, parce que vous démontrerez votre capacité à anticiper et être proactif(ve) ! 

Un seul mot d’ordre, donc : envoyez votre CV plusieurs mois à l’avance... quitte à postuler avant même d’avoir votre diplôme en poche 😉 

#5 Postulez intelligemment

 

En discutant avec certain(e)s d’entre vous sur mon tchat, j’ai constaté que vous étiez beaucoup à pratiquer l’envoi massif de candidatures non personnalisées. Grave erreur ! 

À moins de kiffer vous prendre des vents de la part des recruteurs (🤷‍♂️), vous avez tout intérêt à privilégier la qualité à la quantité. Par exemple, vous pourriez cibler 10 entreprises qui vous font rêver, apprendre à les connaître sur le bout des doigts... Et SEULEMENT après, créer 10 candidatures personnalisées avec une approche unique !

 

Le bon plan de Walt en plus

Pour une recherche d’emploi toujours plus efficace, optez pour une organisation aux petits oignons ! Perso, je vous conseille de créer un petit tableau Excel incluant :

  • Le nom de chaque société où vous avez postulé

  • Le nom de la personne

  • La date de candidature

  • La date de relance

 

#6 Ne misez pas à tout prix sur le CDI
 

Ah, le "CDI"... Trois petites lettres qui font rêver en grand plus d’un(e) jeune diplômé(e). Et ça peut se comprendre : confort, stabilité financière, prêt immobilier facilité... Les avantages sont nombreux ! 

Cela dit, votre défi est avant tout de trouver un travail dont les missions vous plaisent et étoffent votre bagage professionnel. La stabilité ? Croyez-moi qu’elle finira par pointer le bout de son nez, il faut juste un peu patienter ! 

En attendant, n’ayez pas peur d’être flexible et d’envisager d’autres alternatives : 

  • CDD

  • Missions d’interim

  • Ou pourquoi pas un contrat en freelance, tiens ?

Si ces options sont – certes – moins rassurantes au premier abord, elles vous permettront à coup sûr de gagner en expérience, construire votre réseau, vous ouvrir des portes... Et qui sait, augmenter vos chances de décrocher un futur CDI ? 

jeunes diplomes

  

#7 Osez solliciter votre réseau !

 

La technique du réseautage, je la connais, nous la connaissons, vous la connaissez. Mais la mettez-vous vraiment en pratique ? 

Quand on recherche un emploi, surtout le premier, votre réseau est THE levier à mobiliser pour provoquer votre chance. Et pour cause, faire appel à ses contacts permet... 

  • D’accéder à des offres d’emploi pas encore diffusées en ligne

  • D’entretenir votre réseau existant (notamment via LinkedIn)

  • D’élargir vos connaissances professionnelles... et donc vos chances d’avoir un emploi !

 Alors, qu’attendez-vous pour envoyer un petit message à Géraldine de votre premier stage ? 

#8 Entraînez-vous avant l’entretien

 

Si vous avez bien suivi toutes mes astuces, vous devriez pouvoir améliorer vos candidatures sans problème. Mais comme vous le savez, postuler ne s’arrête pas au simple envoi d’un CV et d’une lettre de motivation : il faut aussi faire ses preuves en entretien

Et là encore, il faut marquer les esprits. Les discours soporifiques et désorganisés du style "lors de mon dernier stage j’ai fait ci, j’ai aussi fait ça...", c’est non

Entraînez-vous plutôt à délivrer un message percutant d’environ 1 minute, comme si vous n’aviez qu’un trajet en ascenseur pour faire vos preuves. C’est ce qu’on appelle l’elevator pitch, et ça inclut notamment un mot sur... 

  • Qui vous êtes

  • Ce que vous recherchez concrètement

  • Vos disponibilités

 Facile, non ? 

jeunes diplomes

 

Et biiiiim, vous êtes fin prêt à décrocher votre premier emploi, et révéler aux recruteurs l’incroyable jeune diplômé que vous êtes. À vous de jouer ! 

Des questions sur les candidatures ou les entretiens de recrutement ? Glissez-moi un mot sur mon tchat : ensemble, je parie qu’on peut booster encore plus votre avenir professionnel 🚀

 

 

 

Vous aimerez aussi.

Tout pour réussir

Comment booster son CV !