Que recherchez-vous ?

Entrez votre recherche, Walt s’occupe du reste.

Apprentis et coronavirus : les conséquences

Tous les actualités
Depuis le 17 mars 2020, la France vit une situation complètement inédite.
Entre cours à distance, télétravail, chômage partiel, recherche d’entreprise d’accueil ou travail sur le terrain, les 500 000 apprentis se trouvent bien dépourvus.

Comment gérer la situation ? Quelles sont les conséquences pour les apprentis ?

Apprentis en confinement : résumé

Depuis le 16 mars 2020 et à la demande du gouvernement, l’ensemble des établissements scolaires ont fermé leurs portes pour faire face à la crise du coronavirus. Ces mesures n’échappent pas aux 1 000 CFA qui accueillent 500 000 apprentis.
Plusieurs cas de figures sont possibles.

Le CFA met en place des cours en distanciel

Lorsque les conditions le permettent et que l’entreprise peut mettre à disposition un équipement adéquat pour l’apprenti.e, celui-ci doit se rendre sur son lieu de travail pour suivre les cours à distance.

Évidemment, selon le secteur d’activité et les conditions de travail, cela peut varier.
Par exemple pour les métiers de l’hôtellerie-restauration qui sont fortement impactés par la crise, les apprenti(e)s doivent faire des exercices pratiques chez eux.

Il est évident que l’apprenti(e) doit se tenir informé(e) de la situation et des conditions auprès de son entreprise.

Le CFA ne met pas en place de cours en distanciel

Qu’il s’agisse du télétravail, d’activité partielle ou garde d’enfant, en tant que salarié l’apprenti(e) dispose des même conditions qu’un autre salarié, précise le Ministère du Travail. 

Dans le cas où l’entreprise se retrouve en chômage partiel, le contrat d’apprentissage est suspendu mais l’apprenti(e) perçoit son salaire. En revanche, pour les commerces encore autorisés à être ouverts, l’apprenti(e) doit se rendre sur son lieu de travail.

Retrouvez les préconisations de l’ANAF : ici.

Les mesures d’urgence en matière de formation professionnelles


L’apprenti(e) peut rester en formation dans un CFA entre 3 à 6 mois supplémentaires en attendant la conclusion de son contrat d’apprentissage. Les CFA peuvent également prolonger les contrats de professionnalisation et d’apprentissage, dont la date de fin est entre le 12 mars et 31 juillet 2021.

Pour l’heure, pas d'information concernant les examens, qui seront probablement reportés ou annulés ; mesure qui permettra aux apprenti(e)s d’aller au bout de leur cycle de formation une fois la fin du confinement.

Concernant les apprenti(e)s mineurs au travail, aucun mesure particulière n’est aujourd’hui appliquée.


Pour répondre aux questions des apprenti(e)s, le Ministère du Travail a mis en ligne un document questions/réponses.