En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir +

Que recherchez-vous ?

Sélectionner tout d'abord votre type de recherche,
puis renseignez les mots clés / localisation.

Que faire après le collège ? Les conseils pour trouver sa voie

Publiée le 23 November 2018

Tous les articles

La fin de la 4ème ou de la 3ème approche pour vous, et une question commence à vous obséder : que faire après le collège ?

Pas de panique !

À la fin du collège, il est tout naturel de ne pas encore savoir ce que l’on souhaite faire de sa vie, ni le métier ou les études qui nous intéressent.

En plus, vous avez de la chance : vous êtes tombé sur le spécialiste de ces questions, j’ai nommé moi-même : Walt.

Alors si on regardait les différentes options que vous avez pour choisir votre voie après le collège ? Vous verrez, c’est tout de suite plus clair après.

1. La voie générale ou technologique : une portée d'entrée vers les études supérieures

Bien sûr, dans votre cas de figure, on va souvent penser à la voie générale ou technologique, et plus spécifiquement au sacro-saint baccalauréat.

  • En voie générale, on connaît bien les diplômes préparés : bacs S, ES ou L.
  • En voie technologique, on les connaît moins. Entre les bacs ST2S, STAV, STD2A, STHR, STI2D, STL, SMTG, TMD… ça en fait, des lettres ! Il y en a pour tous les goûts et tous les profils, des artistes dans l’âme aux savants fous qui aiment manier les éprouvettes.

Certes, il s’agit en France de la voie la plus fréquemment choisie après le collège. Vous avez sans doute déjà entendu que le bac était un diplôme incontournable, une clé pour le monde du travail.

Ce genre de discours, c’est so old-school !

Ce qu’on dit moins souvent, c’est que les voies générale et technologique ne conviennent pas à tous les profils d’élèves, et peuvent même en décourager certains.

Voilà une liste des quelques qualités qu’il faut avoir pour réussir dans cette voie :

  • Une capacité d'apprentissage assez costaud. On reste dans des apprentissages très généraux, même lorsque l’on prépare un bac techno. Vous en sortez avec une culture générale béton, mais pas forcément l’impression d’être prêt pour un métier en particulier.
  • Une curiosité pour différentes matières. Autant vous dire que, dans cette voie, les emplois du temps sont majoritairement constitués de Français, d’Histoire-Géo ou encore de langues vivantes. Même si, dans la voie technologique, vous y découvrez de nouvelles connaissances, plus spécifiques à certains jobs, vous devrez rester capable de jongler entre différentes matières
  • Une volonté générale à poursuivre ses études à l’université ou en école. Ce qui va motiver les élèves qui choisissent le bac général ou technologique, c’est avant tout l’envie de se lancer dans des études supérieures, parfois longues.

2. L’orientation professionnelle : une spécialisation rapide

À ne pas confondre avec la voie professionnelle dont je viens de vous parler, les lycées professionnels peuvent être une deuxième option après le collège.

Ils ont pour réputation de donner rapidement les clés d’un métier aux élèves qui y vont.

En somme, en lycée pro, vous entrez dans des cours plus spécialisés, pour vous familiariser avec l’univers du job de votre choix.

En plus de cours pratiques, qui permettent de mettre en application les connaissances acquises, les lycées professionnels proposent généralement des stages en entreprise réguliers.

En lycée professionnel, on peut préparer :

  • Un CAP (ou un CAP agricole, spécialisé dans les métiers de l’agro-industrie)
  • Un bac pro (ou un bac pro agricole)

Vous avez entendu dire que les CAP et bac pro étaient réservés à ceux qui voulaient apprendre un métier manuel, comme la pâtisserie ou électricien ?

Vous seriez surpris de voir tous les métiers qu’on peut préparer en CAP ou en bac pro : il en existe plus de 200, qu’il est intéressant de passer en revue.

Qui sait, peut-être que le job de vos rêves se trouve dans la liste ?

Quoiqu’il en soit, pour réussir en lycée professionnel, il vous faut quelques qualités, dont :

  • Un vrai intérêt pour un métier en particulier. Si vous vous lancez dans un bac pro ou un CAP, vous devez vous attendre à être projeté dans l’univers du job que vous préparez.
  • Une éthique de travail scolaire. Même s’il s’agit d’une voie professionnalisante, attendez-vous à passer le plus clair de votre temps en classe. Et qui dit cours au lycée, dit capacité à engranger des connaissances… un peu comme au collège, finalement.
  • Une envie de découvrir le monde de l’entreprise. Avec vos stages réguliers, vous mettez un premier pied dans la vie active.

3. L’alternance après le collège : décollage immédiat pour le monde pro !

Une troisième option, vous dites ?

Eh oui ! Et on l’oublie trop souvent.

À partir de 16 ans, il est possible de préparer son bac pro ou son CAP en alternance. Le principe : passer beaucoup plus de temps en immersion dans une entreprise d’accueil, pour apprendre son métier de A à Z.

Vous ne connaissez vraiment rien à la formation en alternance ? Consultez un peu ce que je vous en dis dans cet article.

Trop souvent, j’entends dire que l’alternance est une voie dédiée aux élèves en échec scolaire. Walt. the hell ?

Au contraire, l’alternance est une chance, et ce dès la sortie du collège : elle ouvre à tous les métiers, et permet aux jeunes de s’épanouir rapidement dans un monde professionnel qui les passionne.

Tout comme un CAP ou un bac pro préparé de manière traditionnelle, l’alternance permet, soit de s’insérer dans le vie professionnelle rapidement, soit de continuer ses études après (en préparant une mention complémentaire, un brevet professionnel, un BTS…).

Bien sûr, là aussi, il vous faudra vous armer de quelques belles qualités pour réussir une alternance :

  • De l’assiduité et de la ponctualité. Vous êtes très souvent dans votre entreprise : à vous de montrer que vous êtes responsable, et capable de participer aux missions qui vous sont données dans les bons délais.
  • Beaucoup de curiosité, notamment pour le métier qui vous fait envie. C’est la qualité-phare qui vous permet de monter vite en compétences, et d’être à l’aise dans votre job rapidement.
  • Une volonté d’être indépendant et de mûrir. L’alternance est une formation rémunérée, et qui demande très souvent aux jeunes de sortir du cocon familial. Il va donc falloir faire preuve de la maturité d’un jeune adulte.

L’alternance vous tente ? Vous vous demandez comment vous lancer ? Que de questions ! Et moi, Walt., j’ai les réponses : on en parle ensemble sur le chat ?

#RaconteMoiLAlternance
#HelpAlternance
#PretPourLAlternance
#GrandirAvecLAlternance
#ApresLeCollege

Vous aimerez aussi.