Que recherchez-vous ?

Entrez votre recherche, Walt s’occupe du reste.

Les licences sciences humaines et sociales

Tous les articles
Trop flemmard pour tout lire ? Voilà ce qu’il faut retenir :
  • Les licences se déroulent sur 1, 2, ou 3 ans, en université
  • Vous déposez votre dossier de candidature sur Parcoursup
  • Les étudiant(e)s ont le choix entre 7 licences
  • L’approche est davantage théorique que pratique, ces licences sont destinées aux passionné(e)s (Sociologie, Histoire, Géographie…)
  • Les débouchés sont très variés : de la communication jusqu’à l’enseignement en passant même par l’urbanisme
Découvrez quelle licence parmi les 7 vous convient le mieux en continuant de lire l’article !

Les licences de sciences humaines et sociales sont très attractives car elles couvrent un large territoire de compétences et de savoirs. Elles préparent à beaucoup de métiers : de la communication en passant par le professorat, jusqu’aux professions sociales.
 
Allez je vous explique tout sur ces 7 licences humaines et sociales.

Les licences humaines et sociales conduisent vers la poursuite d’études

Oups, j’espère je ne pas vous avoir effrayé(e) en disant que la licence n’est souvent que le début du chemin. Dans la plupart des cas, les diplômés poursuivent la voie scolaire pour se diriger vers leur carrière tant convoitée.

La licence géographie et aménagement

La licence géographie et aménagement est avant tout une science humaine, basée sur l’apprentissage des statistiques et l’approfondissement de l’informatique. L’enseignement dans la science des territoires est aussi un débouché pour cette licence.

Et là, certains d’entre vous vont me dire : qu’est-ce que l’informatique vient faire ici ? Et bien vous apprenez à maîtriser les outils d’analyse géographique, comme la cartographie assistée par ordinateur, le traitement de données statistiques et encore les bases de données géographiques.

Plus généralement, les étudiant(e)s font l’acquisition de connaissances en géographie :

  • Physique (sols et sous-sols, reliefs, climats, ressources en eau et océans)

  • Humaine (géographie économique, dynamique des populations, géopolitique)

Vous serez donc capables de gérer les risques naturels et d’analyser des données géographiques, qui représentent les attentes principales des recruteurs des métiers de l’urbanisme.

Vous préparez les concours administratifs ? Alors je vous conseille d’opter pour un parcours pluridisciplinaire avec un double cursus, selon les propositions de l’établissement que vous visez.

Une fois la L3 validée, vous pouvez tout à fait préparer les concours de la fonction publique : attaché(e) territorial, spécialité "urbanisme, aménagement" par exemple.

Si après ça, le master vous tente, voici les possibilités de poursuite d’études : urbanisme et aménagement, gestion des territoires et développement local, géomatique, master MEEF (métiers de l’enseignement, de l'éducation et de la formation, pour préparer les concours de recrutement des professeurs.)

La licence Histoire

Celle-ci est destinée pour les véritables passionnés d’Histoire, et qui souhaitent principalement se diriger vers l’enseignement.

Pour faire simple, les étudiant(e)s en licence Histoire examinent sous toutes les coutures 4 grandes périodes :

  • L’époque ancienne (mondes romain et grec, parfois Égypte ancienne…)

  • L’histoire médiévale (Occident, Byzance, Islam)

  • L’histoire moderne, du XVIe au XVIIIe siècle

  • La période contemporaine (du XIXe siècle à nos jours)

L’objectif ultime est que vous appreniez les méthodologies de travail bien spécifiques, dont des analyses de commentaires documents historiques et de dissertations.

Les doubles cursus sont aussi courants ; vous pouvez par exemple associer l’Histoire aux langues, ou aux sciences politiques.
 

La licence information et communication

Avec cette licence, il est facile de se projeter dans le monde du travail, puisqu’on initie les futurs professionnels aux pratiques métiers : interviews, techniques d’infographies, enquêtes terrains

La licence information-communication permet d’obtenir les fondamentaux en sciences de la communication et de l’information. En sortant de cette formation, vous aurez acquis un bagage solide théorique :

  • Économie de la communication

  • Sémiologie et sémantique

  • Sociologie et psychologie de la communication

  • Droit des médias

  • Histoire de l’information et de la communication

  • Nouvelles formes d’expressions et de communication via le multimédia

Comme vous êtes opérationnel(le)s à travailler dans tous types d’entreprises dès la sortie de cette licence (même si la poursuite d’études est très courante), un bon niveau d’anglais est indispensable. Certains établissements vous proposeront même 2 langues vivantes !
Alors, do you speak english ?

i do speak english

Si vous n’êtes pas rassasié(e) des études, poursuivez en master : communication multimédia, communication publique et politique, communication des organisations ou encore communication internationale.

La licence philosophie

Pour résumer la licence philosophie : capacités d’analyse et de synthèse, méthode, rigueur, argumentation et culture générale sont les maîtres mots. Une aubaine car ce sont des qualités et compétences recherchées dans de nombreux domaines d’activités.

Vous étudierez les fondamentaux de la philosophie à travers l’étude des textes :

  • La logique

  • La philosophie générale, morale et politique

  • L’épistémologie

  • La métaphysique

  • L’esthétique

  • L’histoire de la philosophie

En L3 (3ème année de licence), un parcours de spécialisation vous sera suggéré en fonction de votre projet professionnel : journalisme-communication, métiers du livre, métiers de la culture, enseignement...

La licence psychologie

La licence psychologie associe les sciences humaines et les matières plus scientifiques. Avec elle, vous découvrirez toutes les disciplines de la psycho, dont :

  • La psychologie clinique

  • La psychologie cognitive

  • La psychologie du développement

  • La psychologie sociale

Sachez qu’en licence de psychologie, la pratique n’est pas de mise. Il n’y a pas de stage obligatoire, même s’il est possible en L3. Et cela reste un stage d'observation, non de pratique.

En même temps, vous avez la possibilité de vous spécialiser en psychologie sociale, psychologie clinique et encore en psychologie de développement.

Une fois votre diplôme en poche, vous êtes aptes à préparer les concours de la fonction publique et de la justice (éducateur de la protection judiciaire de la jeunesse, conseiller pénitentiaire d’insertion et de probation…). Si vous êtes davantage tenté(e) par le secteur médical, vous pouvez rejoindre sur concours une école spécialisée dans le paramédical ou dans le travail social.

La majorité de ces étudiant(e)s continuent en master de psychologie pour devenir psychologue, la passerelle obligatoire pour exercer le métier. Le master est aussi utile pour se présenter au concours de recrutement des psychologues de l’Éducation Nationale.

La licence sciences de l'éducation

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la licence sciences de l’éducation n’est pas uniquement réservée à l’enseignement. En revanche, il est vrai qu’elle est bien adaptée aux étudiant(e)s souhaitant passer le concours de recrutement de CRCPE (Conseiller Principal d'Éducation). Vous pouvez aussi exercer dans les domaines de l’intervention sociale et de la formation.

Mais qu’est-ce qu’on y étudie ? Je vous explique tout de suite !

sherlock holmes

La licence sciences de l’éducation est transversale. Au programme :

  • Sociologie et économie de l'éducation

  • Psychologie sociale appliquée à l'enfant

  • Histoire des institutions éducatives

  • Philosophie de l’éducation

Ainsi, vous vous familiarisez avec les questions éducatives, vues dans diverses situations : famille, école, milieux spécifiques, travail...

La licence sociologie

Elle paraît peut-être étrange et abstraite, mais pas tant que ça ! Même si vous étudiez les grands courants et auteurs de la sociologie, vous allez aussi étudier comment faire des enquêtes terrain.

D’ailleurs, une place importante est accordée à ces méthodes de travail : exploitation de statistiques ou de documents, sondages, questionnaires, analyse des données à l’aide d’outils informatiques... De quoi satisfaire les amateurs de théorie, mais aussi de pratique.

Voici les sciences précises : 

  • Sociologie de l’entreprise et du travail

  • Sociologie urbaine

  • Sciences humaines : économie, histoire, science politique, géographie, démographie et psychologie

Encore une fois, le double cursus est possible, et d’autant plus apprécié pour les étudiant(e)s tenté(e)s par le CAPES (Certificat d’Aptitude au Professorat de l’Enseignement du Second degré). Vous pouvez alors étudier en sociologie-économie par exemple.

Avec une L2 validée, les licences professionnelles sont orientées vers l’accompagnement social, l’insertion sociale et professionnelle ou encore les ressources humaines. Pour continuer encore plus loin, les masters sont accessibles : conduite de projets culturels ou en sociologie du travail.
 

L’accès et la validation des diplômes

Hormis la licence psycho, les licences sciences humaines et sociales sont accessibles en L2 et/ou L3 pour les étudiant(e)s ayant déjà réalisé deux années d’études supérieures (classe prépa littéraire, DUT information-communication, sciences humaines ou sociales, DUT carrières sociales ou encore prépa lettres et sciences sociales).
 

Les attendus pour accéder à ces filières sont disponibles auprès des établissements visés, pour captiver encore plus les responsables de formation dans votre dossier Parcoursup

Pour ces licences, on retrouve beaucoup de bacheliers généraux, mais les portes ne sont pas fermés aux autres étudiant(e)s. À vous d’être convaincant(e) ! D’ailleurs, je vous glisse ici un petit article pour avoir un dossier en béton.
 

Quelles sont les carrières possibles après les licences sciences humaines et sociales ?

Good question ! 

Les métiers sont très divers, je vous donne quelques exemples des secteurs représentés :

  • Métiers de l’édition, de la librairie

  • Communication, journalisme

  • Gestion de projets culturels

  • Secrétaire de mairie

  • Conservation du patrimoine

  • Enseignement dans le supérieur

  • Enseignant-chercheur


Si vous hésitez encore parmi ces filières, ou bien sur votre orientation en général, discutons tout de suite sur le chat, ou en cliquant en bas à droite de votre écran !
On y va ?

Vous aimerez aussi.

Études supérieures

Découvrir le DUT