Que recherchez-vous ?

Entrez votre recherche, Walt s’occupe du reste.

L’alternance en France pour un étudiant étranger : comment ça se passe ?

Tous les articles
Trop flemmard pour tout lire ? Voilà ce qu’il faut retenir :
  • Les conditions pour faire une alternance en tant qu’étudiant étranger diffèrent selon que vous êtes mineur ou majeur, ou ressortissant de l’Union Européenne ou non.
  • Si vous êtes majeur et n’êtes pas ressortissant de l’UE, vous devrez demander un titre de séjour, ainsi qu’une autorisation de travail à l’État français.
  • Quoiqu’il arrive, il vous faudra avoir passé une année en formation en France avant de commencer votre alternance.
Et parce que c’est important de se lancer dans les bonnes conditions, n’hésitez pas, et lisez la suite de l’article !
 
 
Aaah, la France. Ses beaux paysages naturels, ses grandes villes pleines de vie, ses pâtisseries, son camembert et ses baguettes. Quand on est étudiant étranger, ça peut être tentant de venir y faire un petit tour pour sa formation. 
 

bienvenue en France

En réfléchissant un peu, vous vous dites que vous aimeriez bien faire une alternance en tant qu’étudiant étranger. Quelle bonne idée ! Mais du coup, comment ça se passe ? 
 
Je vous dévoile tout ce qu’il vous faut savoir sur l’alternance en France en tant qu’étranger, des démarches à mener aux astuces pour bien commencer son projet.

Concrètement, comment faire de l’alternance en tant qu’étudiant étranger ?

Tout d’abord, il faut savoir que les conditions d’accès à l’alternance sont différentes, selon que vous venez d’un pays de l’Union Européenne ou hors de l’UE. 

Vous n’étiez pas bon en géographie à l’école ? Pour rappel, les pays membres de l’UE sont : l'Allemagne, l'Autriche, la Belgique, la Bulgarie, Chypre, la Croatie, le Danemark, l'Espagne, l'Estonie, la Finlande, la France, la Grèce, la Hongrie, l'Irlande, l'Italie, la Lituanie, la Lettonie, le Luxembourg, Malte, les Pays-Bas, la Pologne, le Portugal, la République tchèque, la Roumanie, la Slovaquie, la Slovénie et la Suède.

 

L’alternance pour les étudiants en provenance de l’Union Européenne

Si vous provenez d’un pays de l’Union Européenne, bonne nouvelle : vous bénéficiez de la libre circulation des travailleurs. 

c'est bon ça !

Grosso modo, ce que ça signifie, c’est que vous n’avez pas besoin de demander d’autorisation de travail à l’État Français pour faire une alternance en France en tant qu’étranger. Et ce, que vous choisissiez un contrat d’apprentissage, ou un contrat de professionnalisation. 

En fait, vous aurez automatiquement le droit de venir travailler en alternance, dès que vous signez votre contrat avec une entreprise située sur le territoire français. Plutôt cool, non ?

L’alternance pour les étudiants de pays hors de l’Union Européenne

L’alternance des étudiants étrangers provenant d’autres pays que ceux de l’Union Européenne demande un peu plus de paperasse. Tout d’abord, vous ne pourrez travailler en alternance en France que si vous avez déjà suivi une année de formation dans le pays auparavant. 

Ensuite, voici les quelques étapes qu’il vous faudra suivre, pour faire de l’alternance : 

  • Signer un contrat avec votre futur employeur, via le formulaire CERFA 15186-01

  • Demander une APT (autorisation provisoire de travail) auprès de la Direccte (je vous parle de ça un peu plus loin dans l’article)

  • Obtenir un certificat de scolarité de l’école ou du CFA où vous avez étudié l’année précédente

  • Demander votre titre de séjour, ou le renouveler si besoin (je vous en parle juste après)

Encore une fois, toutes ces étapes s’appliquent que vous signiez un contrat d’apprentissage ou un contrat de professionnalisation. C’est costaud, mais ça vaut le coup !

Contrat pro ou contrat d’apprentissage, c’est flou pour vous ? Lisez mon article sur les contrats en alternance, où je vous explique toutes leurs différences, autant en termes d’âge que de salaire ou d’accompagnement.

Avez-vous besoin d’un titre de séjour ?

En voilà, une excellente question ! La réponse va dépendre de votre âge. 

  • Si vous êtes mineur (moins de 18 ans), vous n’êtes automatiquement autorisé à séjourner en France. Du coup, c’est pratique : pas besoin de demander un titre de séjour.

  • Si vous êtes majeur (plus de 18 ans), il vous faudra obtenir un titre de séjour. L’objectif : qu’on ne vous considère pas comme immigrant en situation irrégulière… ce serait dommage ! 

Il existe différents types de titres de séjour disponibles. Beaucoup d’entre eux permettent de travailler en alternance en tant qu’étudiant étranger. C’est notamment le cas de la carte de séjour “Étudiant”, “vie privée, vie familiale”, “compétences et talents”, “travailleur temporaire”, et du visa long séjour “étudiant”. 

Le mieux est d’aller dans la mairie de la ville où vous habitez, pour vous renseigner sur le titre de séjour le plus approprié pour faire votre alternance en France. 

oui chef Walt !

Comment demander une autorisation de travail ? 

Vous l’avez lu plus haut : si vous êtes majeur, pour faire votre alternance en tant qu’étudiant étranger en France, il va vous falloir demander une Autorisation Provisoire de Travail (APT). Alors comment ça se passe, ça ? 

Il va vous falloir vous adresser à la Direccte (la Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi) de votre région. Encore plus précis : demandez le service de la main d’oeuvre étrangère (de son petit nom MOE). 

Vous devrez alors rassembler différents éléments, comme votre titre de séjour, votre pièce d’identité, ou encore votre contrat de travail.

Une fois que vous aurez fait toutes ces démarches, à vous l’alternance en tant qu’étudiant étranger ! Mais bien sûr, avant de vous lancer dans tout ça, n’hésitez pas à :

Et évidemment, si vous souhaitez parler un peu plus de votre projet d’alternance ou d’apprentissage, ou de consulter les offres d’emploi dispo, rejoignez-moi sur le chat, via Messenger, ou en cliquant sur la petite bulle en bas à droite de l’écran. Je reste avec vous pour qu’on envisage l’avenir ensemble, oklm.

Vous aimerez aussi.