Que recherchez-vous ?

Entrez votre recherche, Walt s’occupe du reste.

Alternance : craquer le code des labels

Tous les articles
Trop flemmard pour tout lire ? Voici ce qu'il faut retenir
  • Les labels sanctionnent les formations et les diplômes, pas les écoles - qui doivent être préalablement "reconnues" par l'Etat.
  • Les formations en alternance avec une certification officielle vous garantissent une reconnaissance de la part des employeurs, et donc une insertion professionnelle facilitée.
  • Avant de choisir un cursus, apprenez à lire entre les lignes... vérifiez quels débouchés et équivalences le diplôme correspondant peut vous apporter.
Cette histoire de labels, ça reste assez complexe. Je vous invite à lire la suite.

Vous avez décidé de vous lancer dans l'aventure de l'alternance... Bienvenue ;) Il ne s'agirait cependant pas de vous perdre dans la jungle des diplômes et écoles disponibles. 
Au cours de vos recherches, il y a des chances que vous tombiez sur des termes type "école reconnue" ou "diplôme visé". C’est quoi, ça ? Restez ici, je suis là pour vous éclairer.

Quelle est la valeur de votre cursus en alternance ?

Lorsque vous entamez un parcours en alternance, il est très important de vous assurer que l'école où vous allez vous former est reconnue par les professionnels de votre secteur. Le choix de l'établissement ne doit donc pas se faire à la légère.

En effet, contrairement aux diplômes nationaux, type BTS, DUT ou Licence / Master universitaires, qui sont enregistrés par l'Etat de façon automatique et ont une valeur reconnue sur le marché du travail, nombre de formations en alternance ne sont pas balisées par l'Etat

D'où l'existence d'autres garanties quant à la qualité d'une formation : visas, labels et autres accréditations recouvrent des critères bien précis et sont accordés par des commissions dédiées. 

Pourquoi cette reconnaissance de l'Etat est-elle importante ?

  • Elle témoigne de la solidité de l'école. La santé financière, la qualité pédagogique et administrative de l'établissement sont examinées.

  • Elle vous permet d'obtenir une bourse étudiante d'enseignement supérieur.

  • Elle vous garantit l'accès au régime étudiant de la Sécurité Sociale.

  • Elle permet généralement une ouverture ou reconnaissance internationale de votre formation.

C'est cool

Pour vous éviter toute confusion, commencez par bien noter ceci : un diplôme ne peut pas être "reconnu" par l'Etat ; ce sont les établissements eux-mêmes qui le sont. Les diplômes sont visés, inscrits, enregistrés ou habilités... par le biais des labels que nous allons vous présenter.

Le mal de crâne vous monte... pas de stress, on vous explique ce qui se cache derrière leurs titres pas toujours très clairs. Suivez le guide.

Que symbolisent les “titres RNCP” ?

Les titres certifiés RNCP (Répertoire national des certifications professionnelles) se sont fait une place de choix dans le monde de la formation : de plus en plus d'établissements mettent en avant leurs filières inscrites au RNCP. Un atout à prendre en compte dans votre recherche d'alternance.

Ces titres sont valides cinq ans, après quoi, les établissements doivent renouveler leur demande. Ils concernent les établissements publics ou privés d'enseignement supérieur technologique, de formation initiale ou continue.

Ces titres sont des certifications professionnelles : ils attestent de la valeur professionnelle d'un diplôme. Ils se divisent en cinq niveaux de certifications, calqués sur les diplômes d'Etat "classiques" :

  • Le niveau V correspond à un CAP

  • Le niveau IV équivaut à un BP (brevet professionnel), un BT (brevet technicien) ou à un Bac pro ou technologique 

  • Le niveau III est équivalent à un DUT, un BTS ou à un bac +2

  • Le niveau II revient à une licence (bac +3) ou une maîtrise (bac +4)

  • Le niveau I est comparable à un niveau Master 

Le titre RNCP permet de savoir si une formation est certifiée par l'Etat, et si elle est adaptée au marché de l'emploi. Les critères de sélection ne sont pas nécessairement super académiques : la CNCP (Commission Nationale de la Certification Professionnelle) qui le délivre se focalise sur les débouchés professionnels de la formation... Notamment en contactant les anciens élèves pour savoir ce qu'ils sont devenus.

Attention donc : il s'agit d'un système d'équivalence professionnel et non pédagogique. Si vous voulez poursuivre vos études après un niveau II, par exemple, rien ne garantit que vous pouvez prétendre à une candidature en Master 1 ou 2 à la fac.

Vous pouvez retrouver l'ensemble des certifications, leur descriptif, les modalités d'accès, le domaine d'activités concerné... sur le site France Compétences. Vous voulez savoir si votre formation en alternance s'y trouve ? Allez y jeter un œil. 

Et soyez vigilant : il arrive que certaines écoles proposant plusieurs formations n'en aient que certaines enregistrées auprès du RNCP. Ne vous contentez pas des informations de la plaquette de formation, vérifiez histoire d'avoir l'esprit tranquille.Analyser vos formations

Qu’est-ce que le visa d’une formation ?

Le visa est délivré aux écoles de commerce et de management par le Ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, après avis de la CEFDG (Commission d'évaluation des formations et des diplômes de gestion... à vos souhaits !)

Un diplôme dit "visé" est le résultat d'un contrôle pédagogique hyper pointilleux. Les écoles ne peuvent l'obtenir que si elles sont reconnues depuis au moins 5 ans par l'Etat, et un visa n'est valable que de 1 à 6 ans... Les établissements doivent donc renouveler leurs demandes. C'est du sérieux, tout ça.

Si vous êtes en école d'ingénieurs, c'est la CTI (Commission des titres d'ingénieurs) qui accorde (ou non) aux établissements le droit de donner le titre d'ingénieur diplômé. Pour la faire courte, il vaut mieux vérifier avant de vous lancer que votre cursus est bien accrédité... Vous pouvez le vérifier sur le Journal officiel, qui les recense chaque année.

Concrètement, un diplôme visé (vous connaissez le terme, maintenant ;)), en plus d'avoir le même statut qu'un diplôme universitaire, vous permet d'obtenir des équivalences de diplômes étrangers. En plus, le visa pèse suffisamment lourd dans le game pour permettre à votre école de conclure des accords avec d'excellents établissements supérieurs à l'international.

C’est quoi, le grade de Master ?

Plus exigeant encore que le visa, le grade de master ne concerne que les établissements offrant une formation équivalent bac +5

Attention : ne confondez pas le grade de Master avec le diplôme de Master de l'université. Plus clairement, certaines formations de niveau bac +5 ne débouchent pas forcément sur un diplôme de Master, mais peuvent néanmoins vous donner le grade de Master, un gage de qualité du cursus. Promis, ça n'a pas été fait exprès pour vous embrouiller. 

Bien comprendre les différents Masters

Question sélection, c'est là encore la CEFDG qui s'y colle. Les formations sont évaluées selon des critères de formation et de gouvernance, mais aussi d'ouverture à l'international : accords avec des établissements partenaires à l'étranger, nombre d'enseignants étrangers, activités de recherches menées sur le long terme au sein de l'école...

Si vous vous orientez sur un cursus type bac +5 en choisissant votre école en alternance, sachez que les diplômes sanctionnés "grade de Master" bénéficient d'une reconnaissance à l'international, et qu'ils favorisent la poursuite d'études ou les perspectives d'emploi à l'étranger

Alors, prêt à vous expatrier ?

Et les labels, ça signifie quoi ?

Les labels sont accrédités par la Conférence des grandes écoles, qui rassemble plus de 220 établissements type écoles d'ingénieurs, de management et de haut enseignement. Toutes reconnues par l'Etat, ces écoles délivrent des diplômes nationaux attestant d'un niveau d'études post-bac d'au moins 5 ans. 

En dehors des critères de sélection "classiques" comme la qualité de l'enseignement,la gestion des finances ou l'ouverture à l'international, on trouve notamment :

  • La sélectivité à l'entrée

  • Le suivi des diplômés et de leur insertion professionnelle 

  • La qualité du lien de l'école avec les entreprises

Les labels de la CGE, ce sont un peu ses marques déposées : elle est la seule à pouvoir les accréditer, et seules les écoles membres peuvent proposer de tels programmes. Parmi ceux-ci, on trouve les Mastères Spécialisés (MS), les Masters of Science (MSc) et les Badges. Là encore, on se concentre : les MS et MSc, malgré leurs appellations très similaires, sont différents d'un master universitaire.

On vous entend soupirer d'ici... mais oui, mais oui, on va vous donner leur signification. 

J'attends les infos

  • Les MS sont des formations de haut niveau destinées aux étudiants qui visent des postes à responsabilités. Très sélectives, elles sont accessibles à niveau bac +4 ou +5, et durent en moyenne de 18 à 24 mois, le temps de développer des compétences ciblées. Les MS ne sont pas des diplômes à proprement parler, mais des "labels de qualité" reconnus par les entreprises et répondant aux besoins de celles-ci. Ils associent cours théoriques, stage et rédaction d'une thèse professionnelle. En bref, le MS offre une insertion professionnelle garantie après l’alternance.

  • Les MSc sont des formations transversales de une à deux années, qui s'intègrent après obtention d'un équivalent bac +3. Ils accueillent des étudiants internationaux, et les cours sont en partie ou exclusivement en Anglais dans une optique d'ouverture à l'international. Ils vous permettent de vous spécialiser dans les domaines de l'industrie et de la recherche. Les spécialisations possibles sont très variées : avec plus de 60 MSc en France, vous avez l'embarras du choix.

  • Les Badges portent sur des diplômes d'établissement délivrés dans le cadre d'une formation continue. En clair, une formation labellisée "Badge" est une formation certifiante longue à visée professionnelle. Elle s'adresse à des salariés ou demandeurs d'emploi souhaitant obtenir un diplôme de niveau supérieur qui reconnaît la spécificité de leur métier.

Maintenant que vous savez décrypter ces fameux labels et autres titres, vous êtes donc parés pour sélectionner au mieux votre formation en alternance, obtenir un diplôme qui claque et vous assurera, on l'espère; un avenir professionnel radieux. 

Il vous reste des doutes, vous avez la tête pleine de questions ? Je suis là pour vous répondre et je vous attends sur le chat messenger ou en cliquant en bas à droite de l'article !

alternance
apprentissage
label
diplome
waltcommunity
etablissement
ecole
cfa

Vous aimerez aussi.

Boîte à outils pour réussir mon projet

Tout pour réussir son entretien d’embauche en alternance