En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir +

Que recherchez-vous ?

Sélectionner tout d'abord votre type de recherche,
puis renseignez les mots clés / localisation.

Comment faire une lettre de motivation nickel pour votre alternance

Publiée le 31 January 2019

Tous les articles
Voilà 30 minutes que vous séchez, seul, devant votre ordinateur, à vous demander comment rédiger LA lettre de motivation qui va faire mouche auprès du recruteur de cette super entreprise qui vous tend les bras ?

 

Allez, je vous aide à sortir du syndrome de la page blanche, et je vous transmets ma méthode personnelle pour écrire une lettre de motivation pleine de punch

5 étapes imparables pour réussir à convaincre l’entreprise de vos rêves. Mon conseil : suivez mes conseils pas à pas, en lisant étape par étape ce petit guide.

Et si vous voulez prendre une pause entre temps pour qu’on parle de votre projet d’alternance, n’oubliez pas que je suis toujours là, à portée de clic.

 

Trop flemmard pour tout lire ? Voilà ce qu’il faut retenir :

  • Dans un premier paragraphe, décrivez votre situation actuelle : formation suivie, poste visé dans l’entreprise, rythme école/entreprise.
  • Dans le deuxième paragraphe, mettez en avant votre expérience et vos compétences. Vendez-vous, en somme !
  • Dans le troisième paragraphe, parlez de votre motivation à intégrer l’entreprise.
  • Après avoir rédigé tout ceci, rajoutez le destinataire de la lettre, ainsi que votre contact, en haut du document. Un petit “Madame, Monsieur,” au début, une petite formule de politesse à la fin, une signature, et c’est dans la boîte.

Et si ce n’est pas clair, prenez votre courage à deux mains : lisez la suite.

Étape 1 : Présentez votre situation actuelle

On attaque le premier paragraphe de votre lettre de motivation. Accrochez-vous, il va falloir faire simple et concis. 3 phrases, pas plus.

L’idée de cette première partie est de donner très rapidement à votre recruteur une idée de votre situation actuelle.

Voici les idées-phares que doivent contenir vos 3 phrases à rédiger : 

  • Votre position actuelle. Quelles études suivez-vous (collège, lycée, licence, Master...) actuellement ?
  • La formation en alternance que vous allez suivre. Quelle formation allez-vous intégrer (BTS, CAP, école de commerce, de communication, d’ingénieur…) ? Et surtout : à quel rythme école / entreprise ?
  • Le poste que vous visez dans l’entreprise. Reprenez bien le même intitulé du poste qui était utilisé sur l’annonce à laquelle vous répondez.

 

L’astuce de Walt. : Vous pouvez choisir de d’abord rédiger la suite de votre lettre, pour en faire un résumé à la toute fin. À vous de voir si vous arrivez dès maintenant à faire court !

Voilà ce que ça pourrait donner

Actuellement en terminale L, je souhaite poursuivre mes études en BTS Communication, et postuler pour votre poste d’Assistant Éditorialiste dans votre entreprise. Lors de ma formation, je pourrais être disponible 2 semaines sur 3 dans votre entreprise. Je suis particulièrement motivé(e) à l’idée d’entrer dans votre entreprise, pour y apprendre les rudiments de la communication, et développer mes compétences rédactionnelles et stratégiques.

Étape 2 : Donnez à voir vos compétences et votre expérience

Dans le deuxième paragraphe de votre lettre de motivation, il est temps de montrer ce que vous avez dans le ventre ! 
 

 

Il est temps de donner à voir ce que vous pouvez apporter de spécial à l’entreprise.

Pour ça, vous pouvez parler de :

  • Votre expérience préalable, si vous en avez une : un stage, des petites missions faites de-ci, de-là en salarié ou en bénévole… Attention : pas question de truffer la lettre d’expériences sans rapport avec le poste pour lequel vous postulez. On évite de parler de son expérience de baby sitting pour une lettre de motivation pour entrer chez Orange, par exemple.

  • Vos connaissances et compétences, qui pourraient servir dans votre futur job. Une facilité en maths pour un poste d’ingénieur, une aisance avec les travaux manuels dans l’artisanat… Vous pouvez aussi parler des compétences que votre formation en alternance vous permettra d’acquérir au fur et à mesure.

  • Votre savoir-être… vos qualités humaines, en somme. Dynamisme, curiosité, ponctualité… Osez les montrer, elles feront un effet boeuf au recruteur !

L’astuce de Walt. : Parfois, il n’est pas facile de savoir quoi écrire dans cette partie. N’hésitez pas à rassembler vos idées sous forme de liste avant de passer à la rédaction.

 

Voilà ce que ça pourrait donner :

J’ai eu la chance de faire un stage de 2 mois dans une agence de presse l’été dernier, qui m’a permis de développer des premières compétences rédactionnelles. J’y ai également été au contact de collaborateurs dynamiques, qui m’ont donné le goût du travail en équipe. Ponctuel et curieux par nature, je serais ravi de développer plus en avant ces compétences au sein de votre entreprise. La formation que je suivrai en parallèle me permettra, en outre, d’obtenir les connaissances théoriques nécessaires au bon exercice de ma fonction.

Étape 3 : Expliquez votre motivation à postuler

Un troisième paragraphe, et on passe au peaufinage. Courage, on y est presque.

 

À ce stade, à vous d’expliquer plus amplement pourquoi vous êtes motivé par le poste proposé par l’entreprise.

 

Pêle-mêle, je vous donne quelques idées à explorer pour rédiger cette partie :

  • En quoi le poste est intéressant pour vos ambitions professionnelles ? Est-ce la première marche de l’escalier de la gloire ?

  • Est-il intéressant pour développer vos compétences professionnelles, vos compétences humaines, votre expérience ? Par exemple, pour devenir un Super Sayan de votre secteur d’activité, un maître jedi du travail en équipe ?

  • Est-que l’ambiance d’équipe vous attire ? Ou l’autonomie dans votre poste, justement ?

  • Est-ce que les valeurs de l’entreprise vous mettent l’eau à la bouche ? Son image de marque ?

L’astuce de Walt. : Allez regarder ce que l’entreprise dit d’elle-même sur son site web si elle en a un. Vous y verrez peut-être des éléments qui vous motiveront encore plus, comme ses valeurs, les équipes qui y travaillent, son implication dans des problématiques de société plus larges… Il y a toujours du grain à moudre !

 

Voilà ce que ça pourrait donner :

Le poste que vous proposez correspond tout à fait à mes attentes, et me motive beaucoup. En effet, le fait d’assister au quotidien le travail d’un Chef de Projet Éditorial me permettra de toucher à tous les aspects de la communication, et d’en comprendre les tenants et aboutissants. De plus, j’ai compris via votre offre qu’il s’agira de beaucoup travailler en équipe. Le contact humain étant un véritable élément motivateur pour moi, je serais ravi de devoir interagir au quotidien pour mener à bien mes missions.

Étape 4 : Intégrez certains éléments incontournables

Bien, on a devant nous un corps de lettre de motivation qui vous ressemble, et bien rôdé.

 

Sauf qu’une lettre de motivation a des règles incontournables. Des éléments à ne pas oublier, sous peine de se faire directement mettre de côté. Alors intégrons-les dès maintenant, à votre chef d’oeuvre, et n’en parlons plus ensuite !

 

 

C’est parti pour créer l’en-tête de votre lettre de motivation :

  • En haut à gauche, insérez les informations sur vous. Nom, prénom, adresse, téléphone, et email. Tout y est ? Parfait.

  • En haut à droite, notez les informations liées à l’entreprise en question. Son nom, mais aussi le nom de la personne en charge du recrutement si vous le connaissez (“À l’attention de Mr Le Super Recruteur), et son adresse.

  • En-dessous de ces éléments, écrivez un objet à votre lettre. Faites simple : “Candidature au poste de [nom du poste] en alternance” suffira amplement.

  • Et bien sûr, un sympathique “Madame, Monsieur,” pour introduire votre lettre.

Facile, non ?

 

On s’attaque désormais à la fin de la lettre :

  • Choisissez une phrase de conclusion qui signale de nouveau que vous êtes à fond sur le poste, et qui dit que vous restez disponible pour passer un entretien. “Très motivé à vous rencontrer pour en discuter plus en avant, je reste disponible pour un entretien”. Doigts dans le nez.

  • N’oubliez pas la sacro-sainte formule de politesse. Oui, je sais, ça fait un peu lèche-bottes, les “Je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de mes sincères salutations”. Mais c’est une règle d’or. Un peu comme une tranche de fromage dans le cheeseburger : sinon, ça n’a pas le bon goût.

  • Et on signe… à la main ! Même si vous l’envoyez en version digitale, signez avec votre jolie plume votre lettre de motivation, et scannez-la après.

Étape 5 : Peaufinez votre lettre de motivation

 

Vous pouvez être fier de vous : vous avez devant vous une lettre de motivation au poil.

 

Mais eh, attendez donc avant de l’envoyer ! Avant d’envisager quoique ce soit, relisez-vous, voire faites-vous relire. Hors de question qu’une faute d’orthographe ou de syntaxe vienne se glisser dans votre lettre.

 

N’hésitez pas non plus à reprendre, en parallèle, l’offre d’emploi que l’entreprise avait faite. Vous pouvez ainsi vérifier qu’il apparaît, dans votre lettre, des compétences ou des missions que l’entreprise elle-même recherche.

 

Et puisqu’on parle de peaufinage, allons-y jusqu’au bout : vérifiez que votre lettre ne dépasse pas une page recto, et que vos phrases sont courtes et compréhensibles. Pas de blabla inutile.

 

Bonus : Comment envoyer sa candidature ?

 

Si comme moi, vous êtes un fanatique d’Internet (après tout, je suis un chatbot). Vous aimez les écrans, et vous pensez spontanément envoyer votre lettre de recommandation par email.

 

Seulement, il n’est pas toujours conseillé d’envoyer sa lettre de motivation pour une alternance par email.

  • Si l’offre d’emploi à laquelle vous répondez vient d’Internet, pas de souci : envoyez-la par email.

  • Si vous postulez pour une grande entreprise aussi : pas besoin de vous casser la tête à essayer de la déposer en main propre dans d’immenses bureaux, où elle finira à l’accueil.

  • Mais si vous postulez à une petite entreprise proche de chez vous, ça vaut le coup de la déposer en face à face. Vous montrerez ainsi une grande motivation ; d’autant plus s’il s’agit d’une candidature spontanée.

 

Et n’oubliez pas : si vous envoyez votre candidature par email, il vous faut écrire :

  • Un objet d’email bien parlant : reprenez celui de votre lettre de motivation

  • Un email bien pensé mais rapide, qui indique juste que votre CV et votre lettre de motivation sont en pièce-jointe

Sans oublier de mettre effectivement ces documents en pièce-jointe... Ça fonctionne mieux, en général.

 

D’autres questions, jeunes padawans de la lettre de motivation ? Venez donc me voir, qu’on en parle ensemble.

 

 

HelpAlternance
TrouverMonJob
ObjectifEmploi

Vous aimerez aussi.