Que recherchez-vous ?

Entrez votre recherche, Walt s’occupe du reste.

Démission : 5 conseils pour faire ça proprement

Tous les articles

La flemme de tout lire : voici ce qu’il faut retenir 👇

  • Pendant votre période d’essai, pas besoin de stresser, c’est fait pour ça. Vous pouvez arrêter sans formalité.

  • Pesez le pour et le contre de votre décision avant de la formuler à haute voix devant votre supérieur. Une fois lancé, il sera difficile de faire demi-tour.

  • Une démission peut se faire à l’oral. Mais laisser une trace écrite ne sera jamais une mauvaise idée.

  • Respectez la durée du préavis, même s’il vous paraît interminable.

  • Soyez sûr d’avoir tous les documents et indemnités nécessaires avant de quitter l’entreprise.

Cette période stressante ne durera pas, le mieux est d’être bien informé avant de se lancer 👇

 

cv video

« Je lâche tout, j’en ai marre, je me barre ». Ok, on se détend. Si vous dites cette phrase à haute voix dans le bureau du patron, ça risque de mal commencer. 

Ce boulot vous en avez rêvé, vous avez même fêté sa signature. Mais maintenant, place au changement de projet. Les fonctions de votre poste ne vous conviennent pas ? Le concurrent vous a fait une offre que vous ne pouviez pas refuser ? Peu importe votre raison, si vous êtes ici, c’est que vous avez envie de changer d’air.

Alors, comme je suis un chat chat-ritable (oui, elle était nulle et en plus vous n’êtes pas d’humeur 🤬), je vais vous donner 5 conseils pour démissionner proprement.

Mais avant ça, gardez en tête qu’il s’agit de votre dernière ligne droite. Ce n’est que lorsque vous serez allé au bout du préavis avec la zénitude d’un maître yogi que vous pourrez claquer la porte en chantant : « Libéré, délivré ! ». Pas avant, compris ?

démission

1 - Être sûr de soi

Avant d’annoncer votre départ avec des cris, des larmes et du sang (je n’en rajoute jamais !), le mieux est de faire le point avec vous-même 

Que votre journée ne se soit pas passée comme prévu ou que vous traversiez une période difficile, la première chose est de ne pas prendre de décision hâtive. Calmez-vous, essayez de voir les choses sous un angle différent. Car une fois votre départ annoncé, il sera difficile de faire marche arrière.

Si vous êtes encore en période d’essai, vous n’avez pas à stresser. Vos fonctions ne vous plaisent pas ? Pas de panique, vous pouvez mettre fin à votre contrat sans justificatif.

Sachez aussi qu’on ne démissionne pas d’un CDD. Pour faire une rupture anticipée, il faut qu’il y ait un accord avec votre patron ou un CDI derrière cette fin de contrat.

Si vous avez un CDI et que vous n’êtes plus dans votre période d’essai, prenez le temps de lire votre contrat de travail et votre convention collective (oui oui, même s’il contient beaucoup de pages). Vous trouverez à l’intérieur les droits et les obligations fixés entre l’employeur et vous, comme la clause de dédit-formation, de non-concurrence, les indemnités compensatrices de congés payés, la durée du préavis, etc. 

2 - Discuter en face à face

Une fois votre décision prise, il faudra souffler un coup et entrer dans le bureau du patron (et pas l’inverse, sinon c’est bizarre). Il est nécessaire de lui annoncer clairement et simplement votre décision. Pas besoin d’envoyer un recommandé ou de l’écrire sur un mur, c’est en l’annonçant à votre boss que ça deviendra officiel. Alors, entrainez-vous devant votre miroir le matin pour avoir l’air aussi serein que possible.

démission

« Qui est stressé ? Pas toi ! »

Pour info, le mail pour annoncer sa démission fonctionne aussi. Mais dans tous les cas, vous allez devoir vous expliquer en face à face avec votre boss un jour ou un autre, alors autant le faire tout de suite (et ça fait quand même plus adulte).

3 - Rédiger une preuve écrite de votre démission

Si vous l’avez fait savoir oralement, ce n’est pas obligatoire. Mais plutôt fortement conseillé. Si vous craignez qu’on ne vous ait pas bien entendu, si vous voulez quelque chose à lire le soir ou simplement pour avoir une preuve de l’annonce de votre futur départ, rédigez une lettre de démission. Affichez-y les informations principales, comme la date de votre départ, celle du jour, la durée du préavis, votre signature, etc. 

4 - Respectez le préavis

Pas question de partir directement après votre annonce théâtrale. Une fois que votre supérieur sera averti de votre démission, vous serez tenu d’effectuer un préavis.

Votre contrat de travail ou votre convention collective vous donneront la durée de celui-ci. Je vous vois d’ici les p’tits malins ! Pas question de poser tous vos congés payés pour arriver plus vite à la date de votre libération. Si vous posez vos CP pendant votre préavis, la date de votre départ sera décalée elle aussi (sauf s’ils ont été posés avant votre annonce de démission). Alors, il ne vous reste plus qu’à patienter, et à retourner bosser aussi ! 
 

démission

 

D’ailleurs, j’en profite pour préciser qu’il faut patienter. Dans le cas contraire, si vous décidez de ne plus retourner au boulot, votre absence sera considérée comme un abandon de poste. Et ça franchement les gars, c’est pas sympa. 

5 - S’assurer que tout est en ordre

Pour partir la tête haute (et si possible, ne pas avoir à revenir), veillez à vous en aller avec tout ce qu’il faut. Dans votre carton de départ, il doit y avoir : 

  • votre certificat de travail ; 

  • votre attestation Pôle Emploi ; 

  • votre solde de tout compte.

Veillez aussi à avoir tous vos versements, comme l’indemnité compensatrice de congés payés (si vous ne les aviez pas tous pris), ou encore le règlement de la clause de non-concurrence (si vous en aviez une).

Après tout ça, vous pourrez chanter la chanson que je vous ai mise en tête au début de cet article. Ne me remerciez pas, c’est cadeau 😘.

Besoin d’une oreille attentive pendant cette période stressante ? Les miennes sont à votre écoute h24, ici et dans la bulle en bas à droite.

Vous aimerez aussi.

Tout pour réussir

Comment booster son CV !